Luge Canada
EN
FR

Edney couronne sa carrière de luge individuelle par le meilleur résultat que le Canada a jamais obtenu dans cette discip

Reportage du Comité olympique canadien

Par une journée remplie de nouvelles sur les exploits des Canadiens et Canadiennes à PyeongChang 2018, les contributions d’un athlète en particulier méritent d’être relevées : celles du lugeur Sam Edney, un vétéran de quatre Jeux Olympiques.

Dimanche soir, il n’y avait qu’une seule fin qui aurait été plus douce : monter aux marches du podium au Centre de glisse Alpensia. Mais tout en étant écarté du podium, Edney a de quoi être fier, ayant inscrit la meilleure performance jamais pour le Canada aux Jeux Olympiques en luge individuelle masculine. Il a terminé au sixième rang à PyeongChang mais l’intégralité de sa contribution à cette discipline est encore plus importante.

Edney et sa bande, un groupe remarquablement soudé de lugeurs et lugeuses canadiens concourant au circuit de Coupe du Monde et de Championnat du Monde, luttent de toute leur force en vue d’obtenir un premier podium Olympique pour le Canada en luge. À la clôture des Jeux, Edney prendra sa retraite du sport en tant qu’athlète.

«Présentement, je vais savourer le moment et célébrer ce soir,» a dit Edney.

«J’ai un meilleur en carrière et un meilleur résultat jamais pour un homme canadien, même s’il y a évidemment la déception de ne pas avoir accédé au podium.»

Pour ce qui est de la compétition en soi, à Pyeongchang, cela a été tout sauf prévisible : le double champion Olympique en titre, Felix Loch, a heurté une paroi à sa dernière descente, ce qui l’a relégué du premier rang au cinquième. Son concitoyen Johannes Ludwig avait gravi lentement mais sûrement les échelons, de huitième à cinquième place après trois descentes, juste devant Edney. L’erreur de Loch a permis à Ludwig de s’accrocher à la médaille de bronze, tout en élevant l’Américain Chris Mazdzer au rang de vice-champion. L’Autrichien David Gleirscher, qui avait établi un nouveau record de piste à la première manche de compétition, a poursuivi sur sa lancée pour rafler la médaille d’or.

Samedi, au cours des deux premières manches, Edney a grimpé du neuvième rang au cinquième rang. Dimanche, le Canadien n’a pas su reproduire son deuxième effort à la troisième manche et a chuté au sixième rang, qui serait ultimement son rang définitif au classement.

«J’ai été assez régulier globalement, mais ma troisième descente a été moins bonne, et en conséquence j’ai écopé d’un déficit impossible à rattraper à la quatrième descente.»

Aux sports de glisse, où les millisecondes cumulatives peuvent faire toute la différence entre une médaille ou rien, les athlètes qui savent produire une série de descentes régulières sont normalement récompensés. Trois des descentes de Gleirscher se sont classées parmi les quatre plus rapides, ce qui lui a permis de tirer parti de l’erreur de Loch.

«Cela montre le niveau de difficulté de cette piste; le virage numéro neuf peut devenir très capricieux et vous prendre au dépourvu,» a indiqué Edney, qui ressentait évidemment une forte empathie pour la détresse de Loch. «C’est quelque chose qui arrive à tous les athlètes; personne n’en est épargné.»

«J’ai de la peine pour Felix. C’est un grand champion et je suis certain qu’il est sous le coup d’une grande angoisse présentement.»

Edney et le contingent canadien connaissent trop bien cette sorte d’angoisse. Le Canada a inscrit trois résultats de quatrième place aux Jeux de Sotchi (incluant le relais par équipes auquel Edney a participé), et a raté le podium tant convoité, dans une des seules disciplines de sports d’hiver où la feuille d’érable ne s’est pas encore hissée pour un médaillé.

Edney a certainement fait sa part en vue de rehausser le profil de la luge au Canada, et en même temps consolider la position du Canada en compétition internationale. Il a connu une amélioration constante aux Jeux : de 19ème place à Turin jusqu’à septième place à Vancouver à ses deux premiers Jeux Olympiques. En dépit d’un recul à la 11ème place à Sotchi, Edney boucle la boucle sur sa carrière Olympique en luge individuelle avec non seulement un record personnel, mais également le meilleur résultat que le Canada a jamais obtenu dans cette discipline.

«Je vais savourer l’expérience avec ma famille et mon épouse qui sont ici, et ensuite je vais me recueillir.»